Et un jour, tout recommencer – Marie-Laure Bigand

Et un jour, tout recommencer – Marie-Laure Bigand

Et un jour, tout recommencer – Marie-Laure Bigand

https://i2.wp.com/ecx.images-amazon.com/images/I/514FQdVlM0L._SL500_AA300_.jpg

Quatrième de couverture : 

C’est parce que Valérie n’arrive plus à avancer qu’un matin d’avril, alors que la région parisienne en est à son début de printemps, elle quitte son appartement sur la pointe des pieds, pour ne pas réveiller les siens encore endormis. Elle part sans laisser d’adresse, en ayant pris toutes les précautions pour qu’on ne puisse pas la retrouver. Valérie a juste conscience qu’elle a perdu l’essentiel de ce qu’elle était, que tous ses repères se sont effondrés, et que pour ne pas s’égarer davantage, elle doit se reconstruire. Pour le reste, elle refuse d’y penser et de se retourner sur ce passé qu’elle abandonne. Durant les premiers jours de sa fuite, elle progresse, telle une ombre, avec le sentiment d’évoluer à tâtons. Commence alors une quête, un parcours initiatique, toujours entre deux gares, une errance où les rencontres serviront de révélateur à ce qu’elle a enfoui au fond d’elle, sans en avoir perçu la véritable raison : son manque d’envie de vivre…

Mon avis : 

Une très belle histoire de femme, qui se sépare de tout pour se retrouver. Pour relier avec son soi propre.

Une histoire vraisemblable, car Valérie l’héroïne si elle est touchante, presque parfaite, est pleine de contradiction et apparait aussi comme une égocentrique.

Note : 4,5/5

Publicités
Comme avant – Nicholas Sparks

Comme avant – Nicholas Sparks

Comme avant – Nicholas Sparks

https://i0.wp.com/ecx.images-amazon.com/images/I/41JWkl5DIyL._SL500_AA300_.jpg

Quatrième de couverture :

A la réaction de sa femme lorsqu’il oublie de fêter leurs trente ans de mariage, Wilson mesure combien une vie bien remplie mais sans surprise l’a éloigné d’elle. Pourtant il aime Jane comme au premier instant, et contrairement à beaucoup d’hommes, il décide de ne pas s’en tenir à ce constat désabusé. Il entreprend alors de regagner son amour en la séduisant à nouveau, comme aux plus beaux jours de leur jeunesse. Longtemps maladroit, cet homme sensible et sérieux va trouver dans l’organisation précipitée du mariage de sa fille aînée l’occasion de faire preuve d’audace, d’énergie et d’initiative. Ces efforts touchants lui permettront-t-ils de raviver la flamme vacillante dans le cœur de Jane ?  

Mon avis : 
Une magnifique histoire familiale, l’histoire d’un homme qui malgré qu’il soit marié depuis 30 ans aime toujours sa femme comme au premier jour.
Note : 4/5
La légende de nos pères – Sorj Chalandon

La légende de nos pères – Sorj Chalandon

La légende de nos pères – Sorj Chalandon

https://i0.wp.com/ecx.images-amazon.com/images/I/51tz2q4sy7L._SL500_AA300_.jpg

 Quatrième de couverture :

J’ai laissé partir mon père sans écouter ce qu’il avait à me dire, le combattant qu’il avait été, le Résistant, le héros. J’ai tardé à le questionner, à moissonner sa mémoire. Il est mort en inconnu dans son coin de silence. Pour retrouver sa trace, j’ai rencontré Beauzaboc, un vieux soldat de l’ombre, lui aussi. J’ai accepté d’écrire son histoire, sans imaginer qu’elle allait nous précipiter lui et moi en enfer… S.C.

Une nouvelle fois, Chalandon se montre très doué pour peindre les silences et les non-dits.                                            Alexandre Fillon, Madame Figaro.

Chalandon, comme dans ses précédents livres, a l’art de construire un récit avec chaleur et sincérité. Il faut avoir beaucoup lu et beaucoup vécu – travaillé aussi, sans doute – pour écrire des pages aussi belles que celles qui ouvrent ce livre émouvant.                                                                                                                                                                         Olivier Le Naire, L’Express.

Mon avis : 
De la difficulté d’être biographe. Ecrire l’histoire d’un autre, histoire vraie, histoire fausse? Du droit qu’on a de juger ce que l’on doit retranscrire! Un biographe doit il vérifier la véracité des faits racontés?
Note : 3/5
Vacances de l’Hérault

Vacances de l’Hérault

Abbaye-Valmagne.JPG

Abbaye de Valmagne

Fontaine-Abbaye-Valmagne.JPG

Fontaine de l’Abbaye de Valmagne

Olargues---Villages.jpg

Village d’Olargues – Classé parmi les plus beaux villages de France

Olargues.JPG

Donjon du château de Olargues

Pont-Olargues.JPG

Pont d’Olargues

Bambouseraie-Anduze.JPG

Bambouseraie de Anduze

Jardin-Asiatique-Bambouseraie-Anduze.JPG

Jardin asiatique de la bambouseraie de Anduze

Grotte-Trabuc.JPG

Grottes de Trabuc

Grotte-Trabuc---Armee-des-100000-Soldats.JPG

Armée des 100000 soldats – Grottes de Trabuc

Cite-Carcassonne.JPG

Cité de Carcassonne

Chevaux-cite-Carcassonne.JPG

Chevaux dans la cité de Carcassonne

Totto-Chan, la petite fille à la fenêtre – Tetsuko Kuroyanagi

Totto-Chan, la petite fille à la fenêtre – Tetsuko Kuroyanagi

Totto-chan, la petite fille à la fenêtre – Tetsuko Kuroyanagi


totto-chan-la-petite-fille-a-.jpg

Quatrième de couverture :
Tokyo, début des années 1940. Tetsuko, alias  » Totto-chan « , mène la vie dure à son institutrice qui finit par la renvoyer. Ses parents l’inscrivent alors à Tomoe, petite école éprise de liberté où de vieux wagons font office de salles de classe. Là-bas, l’expérience de la vie est aussi importante que les leçons. Et grâce à un directeur atypique, Totto-chan réapprend à respecter les autres et à s’estimer elle-même. Elle prend goût à l’étude, assume ses échecs et gagne en autonomie, écrit des haïkus et rêve de danser. Elle comprend aussi ce que sont le racisme et l’intolérance, et découvre la guerre. En 1945,Tomoe est détruite par les bombardements. Cependant, en quelques années seulement, cette institution pas comme les autres aura déterminé la vie entière de Tetsuko, aujourd’hui vedette de la télévision japonaise.
Mon  avis :  
Un récit intéressant, qui prouve que ce n’est pas parce que l’enseignement traditionnel échoue avec certains enfants qu’on ne pourra jamais rien faire d’eux. Bien au contraire, Totto-Chan, l’auteur nous révèle comment un homme passionné par ce qu’il fait et par les enfants peut en extraire le meilleur.
Note : 3/5
La transaction – John Grisham

La transaction – John Grisham

La transaction – John Grisham

https://i1.wp.com/ecx.images-amazon.com/images/I/41W0062JZKL._SL500_AA300_.jpg

Quatrième de couverture :
Clay Carter est un jeune avocat commis d’office. Il gagne mal sa vie mais il a la satisfaction morale de défendre les indigents.
Jusqu’au jour où le diable se présente a lui… Un intermédiaire mystérieux lui propose de se lancer dans une activité remarquablement lucrative : la chasse aux coupables richissimes. Le petit avocat cède à la tentation. Le nouveau Clay Carter attaque fabricants de cigarettes, laboratoires pharmaceutiques et autres grosses entreprises lors de procès à grand spectacle et récolte au passage des millions de dollars. Dans la presse, on le surnomme désormais le redresseur de torts. Mais cette fortune facile est dangereuse : à son tour, Clay va devenir une proie…
Mon avis : 

Le protagoniste de cette histoire m’a fait passer par tous les sentiments possibles. L’enchantement, la passion, le dégout, la pitié.

Un roman qui dépeint habilement la justice américaine, ou certains avocats se font défenseur d’actions collectives que dans l’unique but d’empocher des millions de dollars. La fin m’a achevé. On comprend que le protagoniste fait n’importe quoi, mais on aurait aimé une meilleure fin pour lui.

Note : 2,5/5